Elle s’est sentie si heureuse…

le

il est 19h, Je me suis pomponnée pour ce soir, je me délecte à l’avance du bon moment que je vais passer. J’ai vu l’échéance approcher et je n’avais pas envie de rater ces retrouvailles. J’ai choisi mes vêtements avec soin : je les ai préparé hier soir pour qu’après le boulot, je puisse rapidement prendre une douche et être prête dans les temps. Je suis maquillée, coiffée et je porte mes nouveaux bijoux.

Avant de descendre les escaliers, je m’admire dans le grand miroir du palier.

Je regarde mon reflet et j’ai peine à croire que c’est moi. Je me vois sourire dans la glace en pensant que les collègues du boulot seraient bien étonnés de me voir si féminine, moi qui fait passer le confort d’un jeans et des chaussures plates, avant la jupe et les talons, et que d’habitude je porte des bijoux plutôt discrets.

Je m’approche du miroir et imagine l’effet que je vais produire sur mes amies quand elle vont me voir arriver. J’entends déjà leurs exclamations: ‘Oh ma chérie mais tu es magnifique….Rhooo, c’est superbe ce que tu portes…! »

Je repète mon rôle, réponds à haute voix à ces répliques imaginaires et observe le mouvement de mes boucles lorsque je hoche la tête. Admire l’effet de mon nouveau bracelet quand je repousse ma frange. Oui, ce soir j’ai osé la couleur et la féminité!

Un dernier coup d’œil à mon collier, puis je descends pour finir de me préparer, pressée d’arriver au resto où nous avons rendez-vous.

Je frétille de malice alors que j’enfile mon manteau : il couvre mes folies et prépare d’autant mieux mon effet de surprise. Mon col remonté pour affronter le froid extérieur, une bouffée de parfum me parcoure les narines et devient une vague de sensualité qui me gonfle la poitrine.
Il est temps de partir, j’ai quelques minutes de retard. Une main posée sur la poignée de porte, dans l’autre mon sac à main, je marque une pause et me concentre pour ne rien oublier. Toujours perchée sur mon nuage, je ne voudrais pas rater la soirée avec un oubli.

Ma carte bancaire, mon téléphone chargé, mes clés, mes papiers. Tout est là, je peux y aller. Je me sens légère, sûre de moi. Je suis la reine du bal.
Les copines sont toujours tellement féminines, que cette fois, je vais me sentir à la hauteur.

Bons plans shopping, sorties hammam. Souvent, je me sens sur une autre planète, avec en tête le boulot, la famille, le quotidien. Comment font-elles pour être toujours si femme?Acquière t-on l’a confiance en soi à la naissance ? Si c’est le cas, ce n’est pas dans mes gènes. Je me sens si banale à coté d’elles.

Mais non voyons !! Pas ce soir !!
Dans la rue, je souris, je me vois comme un cadeau sous son papier d’emballage… Je cherche mon reflet dans les vitrines, j’observe ma démarche souple malgré les talons inhabituels. Je me trouve belle et redresse le menton. Tout en pressant le pas, j’ose regarder les passants dans les yeux. Je me sens légère, fière de moi.

J’ai envie de partager mon euphorie avec mes amies.
L’air frais sur mon visage, les odeurs , les sons, tout est plus intense. Je me sens vivante, heureuse.
Intérieurement, je fais le vœux que ce sentiment de bien-être dure toujours. Je me promets de retenir ce moment où les soucis n’ont pas leur place et de l’imprimer dans mon cerveau pour y revenir les jours plus gris.
Le resto est tout proche, mes pas m’ont vite amené à destination. Je regarde avec appréhension si les filles sont déjà là. Il ne faut pas que j’arrive la première…J’ai envie de me faire admirer.
Je les aperçois à travers la vitrine. La lumière à l’intérieur et la pénombre de dehors ma cache à leur regards. Je me sens une actrice sur le point de monter sur scène. C’est un jeu grisant auquel je me laisse prendre avec une dose de trac.

0010793373M-849x565

Je pousse la porte du restaurant et j’entends la cloche au-dessus de ma tête. Mes genoux tremblent. Une boule me serre la cage thoracique.
Je m’approche de la table où mes amies discutent, elles ne m’ont pas entendues entrer. J’ai du mal à ne pas ouvrir mon manteau tout de suite, à lever les bras en l’air et m’exclamer : « Ce soir les filles, ça va papoter shopping et cette fois c’est moi qui mène la danse !! »

0010516697K-565x849

Je modère ma pulsion, mon effet de surprise sera d’autant plus réussi si je garde un air tout à fait naturel…
« Mon dieu comment vont-elles réagir ? » Bon allez… , je m’en fou, moi j’adore ma tenue ! ».

Une copine me voit arriver. Elle lève les yeux et me sourit pour m’accueillir. »Salut ma belle comment vas-tu ? » Si elle savait que je me sens si grande, si bien, si maîtresse de moi même. Les discussions se taisent, les copines me regardent toutes.

C’est le moment d’enlever mon manteau, je suis sous les projecteurs. Tous les regards de mes amies sont comme des lampes braquées sur moi. J’ouvre les pans de mon manteau et le laisse glisser le long de mes épaules.

C’est Aurore qui réagit en première. Je m’en doutais, elle parle aussi vite que les mots entrent dans sa tête. Il n’y a pas de filtre.

« Ouha ma belle… Tu es superbe !!! Lalala, mais tu nous fais le grand soir !!! Tourne toi… » .

Je pense que mon cœur va exploser !!! J’accentue mon rôle de star, je prends la pose…Les tables autours se taisent intriguées par les exclamations des copines.

Mon dieu… je me sens tellement sûre de moi, je suis fière d’attirer ces regards et j’imagine qu’ils sont tous admiratifs. C’est tellement bon.

Merci les filles. Je me sens gonflée d’amour pour moi et pour vous. Ce soir, je me sens appartenir à un groupe. Je me sens femme, belle et séduisante.

0010151903A-849x565

Je me sens libre d’être insouciante, d’attirer le regard et les admirations, je me sens jeune.

Je prends ma place dans ce groupe de femmes séduisantes. Comme avec les passants inconnus que je croisais à l’aller, j’ose regarder mes 4 amies dans les yeux.

Je sens les boucles osciller à mes oreilles, je replace mon collier et leurs regards s’accrochent sur le bracelet.

J’ai à peine le temps de m’installer, d’entendre leurs compliments que les questions fusent : « Mais tu as fais des folies !», « C’est superbe ce que tu as trouvé, montre pour voir ! Mais c’est carrément original ! », «  J’adore ! Où as-tu trouvé ces bijoux ? »

J’éclate de rire : « Les filles, je peux choisir ma commande ? »

Je me sens enivré de plaisir.

La soirée va être excellente:)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 3 =