Ce que tu ne trouveras pas ici !

le

La semaine dernière, j’avais rendez-vous avec mon banquier. C’est comme avec le médecin, « moins on le voit, mieux on se porte ».

Cela faisait des années que je n’avais pas rencontrer de conseiller, à tel point que je ne savais pas à quoi il ressemblait.

Je ne le sais toujours pas d’ailleurs, puisque malgré notre rendez-vous, il a posé ses congés.

C’est donc le directeur de l’agence qui m’a reçu au pied levé.

J’ai passé une heure dans son bureau: un petit espace froid, derrière une table bancale à essayer de négocier des frais de tenu de compte qui vont être appliqués en 2016 et que je ne souhaite pas payer.

Bien entendu, j’avais préparé mon entretien, et me présentais consciente de ne pas être un « bonne cliente »:

  • Je n’ai pas de crédits
  • Je ne suis jamais à découvert.
  • Je gère mon compte sans besoin d’aide.

Mais tout de même, j’espérais que mes arguments auraient du poids: Fidélité, Régularité, Confiance…

Je suis sortie de cet entretien soufflée, à des milliers de kilomètres de mes valeurs: Humanité, Écoute, Adaptabilité, Convivialité.

Je me suis sentie prise pour une vache à lait, un poulet de batterie, un client lambda à exploiter.

Pour me délivrer des 2 euros de frais mensuel, il fallait que je devienne une cliente « rentable ». En d’autres termes: transférer mes épargnes, faire des crédits à la consommation ou souscrire à des packs inadaptés, bref faire appel à des services dont je n’ai pas besoin.

Avec un argumentaire commerciale bien rodé, ce directeur d’agence s’est présenté comme un commerçant. Même après une heure d’entretien, nous ne sommes pas arrivés à nous accorder sur la gratuité des frais. Son discours n’a pas su me convaincre, pire il m’a déçu et révolté. Ce « commerçant » n’est pas à l’écoute de mes besoins, il m’oblige par différents procédés de frais (plus où moins directs) à lui acheter des services dont je n’ai pas l’utilité.

Reprenant la route de mon atelier, installée derrière mon volant, j’ai eu l’impression de respirer à nouveau,  j’ai pu ôter les différentes « protections » contre les oppressantes manœuvres commerciales : la peur, le chantage, la flatterie…

Arrivée dans cet espace de travail qui est mon quotidien, j’ai pris conscience combien ce genre de relation est à l’antipode de ce que je souhaite entretenir avec toi.

Dans mon esprit c’est catégorique, ici tu ne trouveras pas de fausses promesses de « décrochage de la Lune », ni de poudre de perlimpinpin et encore moins une artisane/commerçante avide de te faire acheter/consommer à n’importe quel prix!

Avec une relation basée sur la confiance, je dormirais mieux et toi aussi…

Ce que tu trouveras dans mon univers c’est :

  • Des « outils » pour te valoriser.
  • Des conseils, pour choisir ce qui te convient.
  • Des anecdotes légères et féminines.
  • Un univers authentique et coloré.
  • Le respect de ta singularité avec des bijoux uniques.
  • La qualité d’un travail artisanal français.

 

C’est ainsi que je peux te souhaiter

voeux 2016
Une année 2016 colorée et lumineuse …

Longue vie à notre belle relation 🙂

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

4 commentaires Ajoutez le votre

  1. Aaaaa ! ça j’aime !!!Confiance , authenticité et savoir-faire, tu peux être fière de tes valeurs et du fait de les revendiquer ! Je partage à 1000 % !!! Même si ici je suis plutôt une gentille « concurrente » 😉 qu’une bonne cliente. Les banquiers ne sont ni plus ni moins que des vendeurs d’argent, chaque jour de plus en plus avides, il faut le savoir. Reste comme tu es, c’est comme ça qu’on t’aime ! bisettes amicales

    1. Merci Ma gentille Flo:)

  2. Laeti dit :

    Ahhhhh …. Merci pour cet article
    Très belle année à toi et tes proches
    Le plus loin possible de ceux qui bouffent ton énergie !!!!!
    Bisous

    1. Oui Laeti, on va laisser les vampires entre eux 😉 et se faire des bons moments de détente ensemble 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 5 =